Léquipements Savate Boxe Française

L‘équipement de boxe française: que faut’il pour pratiquer?

La boxe savate ou boxe française est un sport de combat qui utilise la technique du pied-poings. Elle a fait son apparition au début du XIXᵉᵐᵉ siècle et est souvent proposée dans les écoles comme une discipline pour l’autodéfense.

La pratique de la boxe peut commencer à l’âge de 6ans. Pour bien se protéger dans cette discipline et s’y adapter, porter les équipements adéquats est important.

Équipement de boxe Française Principal : Les gants de boxe

Il faut bien choisir la taille de ses gants, par rapport à l’âge et le poids de la personne. Il est donc requis de bien se référer aux chartes pour la taille des gants de boxe. Pour de simples entraînements ou une pratique occasionnelle, des gants en similicuir ou en curtex suffisent. Il faut également bien déterminer le rembourrage des gants qui a pour fonction l’absorption des coups. Au niveau de la fermeture, celle en Velcro large offre une bonne sécurité pour les poignets. Si les gants n’assurent pas une fonction antitranspirante, porter des mitaines ou des bandages est idéal.

Les coques de protections

les protège-dents sont obligatoires pour cette discipline. Les hommes doivent aussi porter une coquille masculine. Pour les femmes, les protège-poitrines sont facultatifs, mais fortement recommandés. Il est également conseillé de porter des protège-tibias, et un casque de protection.

Enfin Les chaussures

Il existe des chaussures qui sont dédiées spécialement à la pratique de la boxe savate. Il permet une grande habileté et légèreté dans le déplacement.

Les principes fondamentaux et équipement de boxe Française en histoire

Qu’est-ce que la boxe Française?

La boxe Française, dite boxe savate, est un sport de combat pieds-poings. Nommé boxe savate, il nécessite une très bonne condition physique et un bon équipement de boxe française.
Dans cette article, nous parlons très rapidement de ce sport au cour de l’histoire, de 1834 à nos jours. Si vous êtes débutants ou compétiteur et que vous souhaitez voir les réglements, je vous invite à cliquer sur le lien.
Sinon, vous trouverez un lien vers les équipements en bas de page.

Petite histoire de la savate et l’équipement de boxe française

La savate est apparu en 1797 dans les prisons. Au tout début, elle était nommé « Savatte » et n’était pratiqué que par  les homme de mauvais genre (homme violent / homme malhonnête) dans les bagarres de rue.

En 1834, c’est un premier manuel de la boxe savate intitulé « Le Manuel d’éducation physique et Morale » définit ce sport comme une lutte populaire.

Il est dit par définition : « l’objet de cette lutte est de toucher à la figure ou à quelques autres parties du corps avec les mains ou de toucher le corps ou les jambes avec les pieds,
ou bien de saisir un pied ou une jambe de l’adversaire et le lever pour le faire culbuter en arrière.
Pour éviter les blessures le premier équipement de boxe française apparaît: on met des savates ou des chaussons sans semelles ni clous » – ffsavate.

Le terme de boxe Française et mention d’utilisation d’équipement de boxe française n’est apparu que en 1840 avec Théophile Gautier dans son livre intitulé Histoire de la savate, du chausson et de la boxe française, 1797-1978 : d’une pratique populaire à un sport de compétition;

« La Boxe Française est une science profonde qui exige beaucoup de sang-froid, de calcul, d’agilité, de force. C’est le plus beau développement de la vigueur humaine, une lutte sans autres armes que ses armes naturelles où l’on ne peut être pris au dépourvu. » – Théophile Gautier
En 1903 est créé la première Fédération Française des Sociétés de Boxe (FFSB) ou adhèrent les boxeurs de boxe anglaises et de boxe françaises.

En 1975, Le Ministère de la Jeunesse et des Sports accorde la délégation de pouvoirs à la Fédération nationnal de boxe française. Mais il y avait eu l’année précédente une division a eu lieu et un groupement d’indépendant « Fédération Nationale de Savate Boxe Française » est né. On assiste ensuite à la guerre des sigles, la FNBF devient la FFBFS et DA (Fédération Française de Boxe Française Savate et Disciplines Associées (canne et bâton)).

En 1989 à eu lieu la première coupe du monde de boxe Française.

En 2010, la boxe française s’internationalise un peu plus avec Julie Gabriel, une anglaise (étonnant d’ailleurs non ?).

Dernières informations sur la Savate et l’équipement de boxe française

[fetch_tweets id= »2947″]

12 réponses
  1. Anonyme says:

    Je tiens sincèrement à remercier les auteurs de cette article de mettre en avant l’équipement de boxe française/savate. C’est ce qui différencie vraiment la boxe de France avec les autres. Les coups que l’on peut porter dans cet art sont d’une grande violence et il est tout à fait utile de porter des protections comme les coquilles et les casques. Cela aide vraiment à mieux encaisser les coups. Il faut vraiment éviter les blessures. Avec ces équipements, on peut pratiquer cette discipline en toute sécurité.

    Répondre
  2. Anonyme says:

    L’historique de la boxe française est plus long que ce qui est dit sur ce site. Ceci dit, c’est un bon résumé qui relate bien les grandes lignes de l’histoire de la boxe savate depuis ses débuts jusqu’à nos jours. C’était vraiment un sport de délinquants au début. Mais, avec l’âge, on a popularisé ce sport et on a effectivement enseigné ce sport dans les écoles pour apprendre aux élèves à se défendre. Je crois que l’idée c’était de lutter contre le feu par le feu. Cependant, dans n’importe quel discipline de combat, il ne faut jamais oublier que l’on les apprend pour se défendre et non pour l’attaque.

    Répondre
  3. Antoine says:

    Bonjour, je ne sais pas si c’est la même chose mais, la boxe savate s’apparente beaucoup au kick-boxing. Je ne sais pas si c’est la même chose. Si ne n’est pas le cas, je ne suis pas très sûre d’avoir bien saisi la différence entre la boxe française et le kick-boxing. On utilise bien les poings et les pieds dans ces deux disciplines. Ou bien, je crois que l’une de ces disciplines et la dérivée de l’autre. Je souhaite l’inscrire à l’un de ces sports mais je ne sais pas qui m’iraient le mieux. Ou peut-être que je devrais pratiquer les deux en même temps.

    Répondre
  4. Marc says:

    Moi aussi je suis dans la confusion tout comme vous. Et je discerne mal aussi la différence entre la boxe savate et l’UFC. En effet, dans l’UFC, l’usage des pieds est aussi autorisé. Je sais simplement que l’UFC est une discipline sportive qui est aussi appelé combat libre. Donc, je crois que c’est un mélange de tous les arts qui utilise les poings et les pieds. Quoi qu’il en soit, je remercie les rédacteurs de cet article parce qu’ils ont un peu éclairé ma lanterne en ce qui concerne la boxe française. Même si je n’en connais pas tous les rouages, je suis quand même un grand fanatique des sports de combat tout comme les sports de contact ou les sport mécaniques.

    Répondre
  5. Marc says:

    Bonjours, je pratique la boxe savate depuis à peu près 5 ans et j’en ai vue défilé des accidents causé par le non port d’équipement de protection. S’il vous plait, n’oubliez jamais que les équipements de sport en boxe française ont toutes été inventés pour votre sécurité. Alors, ne prenez jamais à la léger cette protection et ne négligez jamais l’entretien de votre matériel. Sinon, lors d’un accident inopiné, vous pourriez bien finir la journée à l’hôpital. C’est un conseil que je vous donne. Mon entraineur ne manque pas de me le rappeler lorsque j’oublie quelque chose à la maison.

    Répondre
  6. Thibaut says:

    Merci pour cette remarque et merci aussi pour les informations que vous dévoilez sur votre site. Je tiens aussi à dire que ce que vous faites est parfaitement utile pour trouver un équipement de qualité. Mon équipement de boxe française/savate est essentiellement composé de produit vénum. Mais, j’ai aussi une admiration pour les produits de la marque d’Everlast. Je ne voudrais pas faire de publicité mais ces marques sont vraiment le top du top de l’équipement de sport de combat. Mais, libre à chacun de s’équiper comme il l’entend. Cependant, penchez toujours pour l’équipement de qualité. Ne vous laissez pas attirer par les équipements pas chers mais qui sont de mauvaise qualité.

    Répondre
  7. Pam says:

    Je suis du même avis que vous. Moi aussi, j’ai un faible pour les produits Vénum. D’autant plus qu’il propose large choix d’article que ce soit pour l’entrainement ou la compétition. Les fabricants et les développeurs de cette marque ce sont donner beaucoup de mal pour offrir aux utilisateurs un confort optimal. Je crois sincèrement que le port de ces équipement peut donner un très grand avantage face à un adversaire surtout si il n’utilise pas aussi la marque Vénum pour s’équiper. Soyez quand même prudent ! La marque est victime de son succès. De ce fait, les contrefaçons sont nombreuse alors choisissez bien la boutique ou vous achetez.

    Répondre
  8. Anonyme says:

    Bonjours, je suis un peu nouveau dans le monde des arts martiaux et je dois dire qu’en lisant cet article, j’ai ressenti une légère attirance pour cette discipline de la savate française. J’aimerais vraiment faire la connaissance d’un très bon entraineur qui pourrait m’enseigner les bases et qui pourrait guider pas à pas mon entrainement dans le but de me perfectionner. Et qui sait, je pourrais devenir un grand combattant si je m’implique dans bien dans cette histoire. J’ai 24 ans et j’espère qu’il n’est pas trop tard pour commencer. Je suis du genre sérieux et je suis prêt à faire des efforts et à m’investir dans cette activité. J’ai aussi du temps pour à consacrer à cela.

    Répondre
  9. Anonyme says:

    Je suis un pratiquant depuis mes 18 ans et je crois qu’il n’y a pas de limite pour apprendre ce sport. Il n’est pas trop tard pour s’y mettre et vous êtes encore dans la force de l’âge. Aujourd’hui, j’ai un fils qui s’appelle Marc et qui a 8 ans. Je compte bien l’inscrire à des cours de boxe pour son éducation et pour lui apprendre les rudiments de la vie ainsi que des valeurs fondamentales que l’on peut effectivement appliquer dans la vie quotidienne. J’ai aussi un autre fils qui a 12 ans et j’ai fait de même avec lui et maintenant, il sait se défendre à l’école.

    Répondre
  10. Anonyme says:

    Je crois aussi que les sports de combat sont de très bons moyens d’éduquer les enfants. D’autant plus que tous les enfants bien portants peuvent s’y mettre. Si vous n’avez pas de souci concernant la violence de ces arts martiaux, je vous recommande d’inscrire vos gamins à des cours d’art martiaux. Et puisque l’on parle ici de boxe française, je vous recommande de leur acheter un équipement de boxe française/savate complet et de qualité pour qu’ils soient à l’abri des éventuelles intempéries. Dans la vie, il n’y a rien de plus efficace que le sport pour assurer l’éducation de vos enfants. D’autant plus que d’après les spécialistes, ça aide réellement dans les études. Je ne sais pas si c’est exact mais si c’est l’avis des spécialistes, c’est que ça veut dire que c’est vrai.

    Répondre
  11. Sophian says:

    Je suis un entraineur professionnel et aussi un coach sportif privé qui pratique mon métier à Paris et j’aimerais aider la personne ci-dessus à faire ses pas dans le monde de la boxe française. J’aimerais qu’il prenne contact avec moi. J’ai une licence de coach professionnel et j’ai à mon actif un grand palmarès. J’ai gagné de nombreux tournois et j’ai beaucoup de trophées chez moi. Je suis vraiment qualifié. Je profite aussi de l’occasion pour remercier les auteurs de cet article parce que ce sont des contenus qui suscitent vraiment l’intrigue des novices et des pratiquants. C’est bien aussi qu’ils aient une connaissance des sports qu’ils pratiquent comme l’historique. Aussi insolite que cela puisse paraitre, cela augmente le niveau.

    Répondre
  12. Anthony says:

    Salut, moi aussi je suis du même avis que vous et je veux aussi remercier les auteurs de cet article pour leur contenu très instructif. J’espère que cela augmentera le niveau de connaissances des pratiquants et des non pratiquants. Mais, j’espère aussi que cela ne s’arrêtera pas à la simple lecture et que tout le monde qui lit cet article et qui se risque à la pratique aura le réflexe de suivre ces recommandations. Vous n’avez rien à perdre en enfilant ces matériels. Vous minimiserez considérablement les risques de dangers potentiels. Vous vous améliorerez plus et en toute sécurité dans votre parcours de combattant.

    Répondre

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.